Ce site est en cours de construction.

Lutte contre les violences faites aux femmes : hausse inédite des moyens dévolus à la FNSF pour un total de 5,9 millions d'euros en 2023

Publié le 04/11/2022 Temps de lecture : 3 minutes
3919

Les moyens dévolus à la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), chargée de la gestion du 3919, la plateforme nationale d’écoute, d’information et d’orientation des victimes de violences intrafamiliales, sexistes et sexuelles, progresseront de 2,9 millions dans le projet de loi de finances pour atteindre 5,9 millions en 2023. Une augmentation de 420 % par rapport à 2017, voulue par le Gouvernement et la majorité parlementaire.

Créé et porté par la FNSF, le 3919 assure un premier accueil téléphonique des femmes victimes de toutes formes de violences (violences conjugales, violences sexistes et sexuelles, mariages forcés, mutilations sexuelles féminines, violences au travail, etc.), de leur entourage et des professionnels concernés. Les répondantes de la plateforme téléphonique les orientent vers tout numéro et point d’accueil utiles. Cette organisation s’appuie, pour ce faire, sur de nombreux partenariats associatifs.

Le 3919 constitue dès lors un maillon essentiel pour favoriser la libération de la parole, mieux repérer les victimes et leur permettre de se mettre à l’abri ou de porter plainte. Parce que s’affranchir d’une situation d’emprise et sortir du cycle des violences constituent un cheminement long et difficile, il est essentiel que les victimes puissent bénéficier d’un dispositif d’écoute anonyme, réalisé par des écoutantes professionnelles, afin de créer un climat de confiance pour :

  • Les aider à prendre conscience des violences subies et sortir de leur isolement ;
  • Les soutenir et les encourager dans ce processus, en leur montrant qu’elles ne sont pas seules ;
  • Les accompagner dans leurs démarches, en les informant de leurs droits et en les orientant vers les acteurs et dispositifs idoines.

Par ailleurs, depuis août 2021, les plages horaires du 3919 ont été étendues 24h/24 et 7j/j, via la signature en juin 2021 d’une convention pluriannuelle d’objectifs entre l’État et la FNSF.

Dans ce contexte, pour accompagner la progression des appels reçus par le 3919 ces dernières années, le Gouvernement et la majorité parlementaire n’ont eu de cesse, depuis 2017, de renforcer l’engagement de l’État auprès de la FNSF. Les subventions du ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances à la FNSF ont ainsi plus que quadruplé, passant ainsi de 1,4 million d’euros en 2017 à 5,9 millions d’euros dans le projet de loi de finances pour 2023 grâce à un amendement porté par la majorité parlementaire.

En déplacement dans les locaux de la FNSF, Isabelle Lonvis-Rome, ministre déléguée auprès de la Première ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, a déclaré :

« Je me réjouis de cette hausse importante, fruit d’un important travail des parlementaires de la majorité présidentielle et qui s’inscrit dans une augmentation continue des moyens alloués à la FNSF depuis 2017. Elle illustre les efforts budgétaires importants consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes, premier pilier de la Grande cause des quinquennats du Président de la République. »

Aurore Bergé, députée des Yvelines et présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, a déclaré :

« La lutte contre les violences faites aux femmes est une priorité absolue. Avec notre groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, nous avons augmenté de 2,9 millions d’euros le budget de la Fédération Nationale Solidarité Femmes. Concrètement : nous doublons les moyens consacrés au 3919. Pour mieux accompagner les femmes et les protéger, nous mettons les moyens nécessaires. »

Contact presse

Ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances
01 42 75 62 75
presse-efh@pm.gouv.fr