Ce site est en cours de construction.

Isabelle Lonvis-Rome, ministre de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances

Publié le 13/04/2022 Mis à jour le 08/07/2022 Temps de lecture : 2 minutes
Isabelle Lonvis-Rome

Isabelle Lonvis-Rome est ministre déléguée auprès de la Première ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances.

Née en 1963 à Bourg-en-Bresse, elle est diplômée de l’École nationale de la magistrature. À 23 ans, elle devient la plus jeune juge de France.

En 1987, Isabelle Lonvis-Rome est nommée juge d’application des peines à Lyon. Toujours au Tribunal de grande instance de Lyon, elle est nommée secrétaire générale de la présidence (1992-1995), puis juge d'instruction (1996-1998).

En 1998, elle rejoint la Délégation interministérielle à la ville, en tant que cheffe du bureau de la prévention de la délinquance.

Deux ans plus tard, elle est nommée au cabinet de Marylise Lebranchu, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, en qualité de conseillère technique chargée de la protection judiciaire de la jeunesse, de l’aide aux victimes et de l’accès au droit.

À son retour en juridiction en 2002, elle occupe différentes fonctions à Amiens et à Pontoise. En 2012, elle devient conseillère à la cour d'appel de Versailles et présidente des cours d'assises de Nanterre, Versailles, Pontoise et Chartres (2012-2018).

Le 1er juin 2018, elle est nommée haute-fonctionnaire à l'égalité femmes-hommes au ministère de la Justice, par la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

En parallèle de sa carrière professionnelle, Isabelle Lonvis-Rome s’est investie au sein de nombreuses associations venant en aide aux femmes victimes de violences, aux réfugiés et demandeurs d’asile ainsi qu’aux personnes en détention.

Enfin, Isabelle Lonvis-Rome est l’auteure de plusieurs ouvrages consacrés à sa profession de magistrate (Vous êtes naïve, Madame la juge), aux femmes détenues (Dans une prison de femmes : une juge en immersion), ainsi que sur les violences faites aux femmes (Liberté, égalité, survie) et la notion d’emprise (L'emprise et les violences au sein du couple).

Lire le décret n° 2022-864 du 8 juin 2022 relatif aux attributions de la ministre déléguée